Mycose des ongles ou mycose unguéale: un inconfort facilement traitable

Il est fort probable que vous ayez déjà vu une mycose (ou infection fongique) des ongles. La plupart des gens en souffrent à un moment ou à un autre. Certaines études estiment qu’environ 5% de la population souffre d’une mycose des ongles à un moment donné. Bien qu’il s’agisse d’une affection courante, elle suscite un sentiment de gêne chez la plupart des patients.

La mycose des ongles, c’est quoi ?

Un autre terme plus ‘medical’ pour l’infection fongique des ongles est l’onychomycose. Cependant, la plupart des praticiens médicaux parlent d’une mycose des ongles.

 

Les ongles atteints d’une infection fongique sont moches. La mycose se manifeste d’abord par un changement de couleur (blanc-jaune, vert ou brun) au bout de l’ongle et s’étend lentement à l’ensemble de l’ongle. Avec le temps, l’ongle devient épais, rugueux et se casse facilement.

Prenez soin de vos pieds

La bonne nouvelle est qu’une mycose des ongles est assez anodine.  Le problème de l’onychomycose est surtout d’ordre esthétique, même s’il peut être source d’inconfort. L’ongle peut devenir tellement épais que porter des chaussures devient douloureux. L’ongle peut également se casser ou même se détacher complètement.

Qu’est-ce que la mycose des ongles n’est pas ?

Les ongles atteints de mycose peuvent ressembler à des ongles atteints de psoriasis. Mais ce n’est pas pareil. Visuellement, on peut faire la différence car le psoriasis unguéal se manifeste non seulement par une coloration, une rugosité et une fragilité des ongles, mais aussi par la présence de petites dépressions sur la surface de l’ongle, aussi appelées ‘dés à coudre’.

Agissez rapidement

 

Plus tôt vous reconnaissez l’apparition d’une mycose des ongles, mieux c’est. On peut identifier une infection fongique par la décoloration du bord libre de l’ongle. Plus tôt vous commencerez à le traiter, plus vite le problème sera résolu. N’attendez donc pas trop longtemps et agissez sans tarder.

Quelle est la cause d’une mycose des ongles ?

 

L’onychomycose est en fait le résultat d’une mycose ou encore infection fongique. Il s’agit du même type de mycose que celle du pied d’athlète (ou mycose des pieds), à savoir les dermatophytes. Il n’est donc pas surprenant que la plupart des cas d’onychomycose touchent les orteils. Néanmoins, les ongles des doigts peuvent également être infectés par une mycose des ongles.

 

Bien que tout le monde puisse être atteint d’une mycose des ongles, certains groupes sont plus à risque :

 

  • Les patients diabétiques

La mycose des ongles est beaucoup plus fréquente chez les diabétiques que dans la population générale.

  • Les personnes âgées

Plus on vieillit, plus les ongles perdent leur élasticité. Ceci entraîne des ongles plus fragiles qui se cassent plus facilement, ce qui augmente le risque d’infection. Selon certaines études, 50% des personnes âgées de plus de 70 ans souffrent d’une mycose des ongles.

  • Les patients immunodéprimés

Est-ce qu’une mycose des ongles est contagieuse ?

 

La mycose des ongles est causée par le même champignon que celui qui est à l’origine du pied d’athlète (tinea pedis) ou la dermatomycose du pied. Par conséquent, elle est aussi contagieuse que la mycose du pied.

On peut contaminer d’autres personnes avec le champignon lorsque celles-ci entrent en contact avec des squames infectées. Surtout dans la salle de bains, la douche ou les piscines, le risque de transmission de la mycose est important.

 

Mais pour vous aussi, une mycose des ongles est hautement contagieuse. Si vous touchez un ongle ou un orteil infecté, l’infection fongique peut facilement se propager aux ongles de vos doigts. À partir de là, la mycose peut se transmettre à vos autres ongles. Évitez donc de vous gratter l’ongle, comme cela ne fait qu’aggraver le problème.

Comment prévenir la mycose des ongles ?

Il est impossible de prévenir à 100% la mycose ou l’infection fongique des ongles, mais il existe certaines mesures à prendre pour réduire les risques d’infection. Le principal conseil – et le plus simple – est d’éviter de marcher pieds nus dans les zones humides. Les piscines et les douches des clubs de sport sont des endroits propices aux mycoses des pieds. Portez des chaussons pour minimiser les chances de contamination.

Les champignons prospèrent dans les environnements chauds et humides. Cela dit, vous connaîtrez sûrement quelques moyens de limiter les risques d’infection.

Prenez soin de vos pieds

Pour éviter un environnement trop humide, séchez-vous soigneusement les pieds après la douche. Si vos pieds transpirent beaucoup pendant la journée, il est utile de vous laver les pieds et de changer de chaussettes au milieu de la journée. Si vos chaussettes sont mouillées, changez-les immédiatement.

Optez pour des chaussettes faites d’un matériau naturel qui absorbe bien l’humidité, comme les chaussettes en coton ou en laine. Ne portez pas de chaussettes en matières synthétiques, comme on transpire plus vite dans celles-ci, créant un terrain propice aux mycoses.

Par ailleurs, faites attention à ce que vous portez comme chaussures. S’agit-il de chaussures respectueuses de la santé de vos pieds ? Les champignons adorent les chaussures serrées et peu ventilées. Optez donc pour des chaussures adaptées au niveau de la taille et laissez à vos pieds l’espace dont ils ont besoin. Choisissez des chaussures qui respirent bien. De bonnes chaussures aident non seulement à prévenir les mycoses, mais sont aussi beaucoup plus confortables et meilleures pour la santé en général.

Protégez son immunité

 

On retrouve en permanence des champignons sur notre peau. Mais ceci ne donne en général pas lieu à une infection. Notre système immunitaire est en principe parfaitement capable de prévenir les infections. Et pourtant, nous sommes parfois atteints d’une infection fongique. C’est le cas lorsque notre résistance naturelle est réduite, que la quantité de champignons est supérieure à la normale, ou lorsque ces deux facteurs sont combinés.

 

Des facteurs externes tels que le stress, une mauvaise circulation sanguine et le manque de sommeil peuvent fragiliser notre système immunitaire. Des comorbidités comme le diabète et le psoriasis peuvent aussi contribuer à la prolifération des mycoses.

 

C’est important de maintenir ses défenses naturelles dans les limites de la normale. Non seulement pour éviter les infections fongiques, mais pour votre santé en général. Dormez suffisamment et ne vous couchez pas trop tard. Les médecins recommandent 8 heures de sommeil par nuit. Commencez à vous préparer pour aller au lit une heure à l’avance. Éteignez la télévision, mettez votre smartphone de côté et faites-vous un thé ou une tisane détente. Si vous souffrez d’insomnie, un remède à base de mélatonine peut vous aider à retrouver un rythme de sommeil plus équilibré.

 

Une alimentation saine peut également contribuer à prévenir les infections fongiques. Mangez beaucoup de fruits et de légumes, limitez votre consommation d’alcool et de café. La prise d’une multi-vitamine peut également contribuer à renforcer l’immunité de base.

Traitement de la mycose des ongles

L’onychomycose est facile à traiter. Il existe principalement deux lignées de traitement contre les mycoses des ongles.

Traitement local de l’onychomycose

 

Une mycose des ongles débutante peut être soignée en applicant un produit au niveau de l’ongle. Des agents tels que Nailner peuvent être efficaces dans les cas bénins. On peut également utiliser les produits à application locale à titre préventif. Les fongicides à usage topique peuvent être achetés en pharmacie, sans prescription.

 

Le traitement local présente deux grands inconvénients. Tout d’abord, en appliquant le produit, vous risquez de rater un morceau d’ongle infecté. Cela rend le traitement moins efficace.

 

L’autre désavantage est nettement plus important: en application locale, le traitement agit sur la surface de l’ongle. Souvent, ces remèdes ne réussissent pas à pénétrer complètement dans l’ongle. Ceci fait que la majorité des mycoses affectant vos ongles ne sont pas traitées.

 

Traitement anti-mycotique au laser

 

Certains patients ont recours à un traitement au laser pour lutter contre l’onychomycose. Il s’agit d’un traitement relativement nouveau qui vient des États-Unis. Même après un traitement au laser, vous devez utiliser un médicament anti-fongique par voie orale/systémique ou par voie externe. L’efficacité du traitement au laser contre la mycose des ongles n’a pas été scientifiquement prouvée.

Traitement systémique de la mycose des ongles

Si l’infection fongique de l’ongle est plus évoluée, la plupart des mycoses se trouvent sous l’ongle, où elles sont inaccessibles aux produits locaux. Dans ces cas, un médicament oral contre la mycose peut apporter une solution.

 

Des médicaments antifongiques efficaces permettent de lutter contre le champignon à l’origine du problème. Ces médicaments sont appelés antimycotiques.

 

Les antimycotiques sont très efficaces pour traiter la mycose responsable des symptômes. Cependant, ils laissent l’ongle lui-même intact et ce dernier doit se réparer lui-même. Il est important de savoir que les ongles poussent très lentement. Même si l’ongle est totalement débarrassé du champignon, il aura toujours l’air affecté. Par conséquent, cela peut prendre beaucoup de temps avant de voir un effet au niveau de l’ongle. Guérir ses ongles d’une mycose est donc un travail de longue haleine.

Lamisil

Lamisil est un médicament antifongique sous forme de comprimés, prescrit dans le traitement de l’onychomycose. Le principe actif de ce médicament est la terbinafine, qui inhibe la production d’ergostérol au sein des cellules fongiques. L’ergostérol est un élément essentiel à leur survie. Le Lamisil empêche la prolifération des cellules fongiques.

En prenant un comprimé par jour, le principe actif du Lamisil est diffusé dans tout le corps par voie systémique. Ceci fait que le produit est efficace sur toute la zone où la mycose s’est logée.

 

Outre le traitement des mycoses des ongles et du pied d’athlète, le Lamisil peut également être utilisé pour traiter les infections à Candida.

Terbinafine

La terbinafine est également très efficace contre les infections fongiques. La terbinafine est, outre son nom de marque, le principe actif de ce médicament. Cette substance a pour effet d’empêcher les cellules fongiques de produire de l’ergostérol. En éliminant cet élément essentiel pour le champignon, il empêche la prolifération des cellules fongiques au niveau des pieds et sous l’ongle. Les cellules existantes du champignon meurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Add to cart