CategoriesMaladies dermatologiques

Comment traiter l’acné ?

L’une des maladies dont souffrent la majorité des mortels est l’acné. Selon les études, environ 75 % voire 95 % de la population mondiale développent fréquemment cette pathologie dont les principales cibles sont les adolescents et les jeunes adultes, tous sexes confondus. Dans la plupart des cas, l’acné se révèle du stade modéré au stade très sévère, occasionnant des malaises plus ou moins chroniques. Heureusement, il existe des traitements pour cette affection. 

Qu’est-ce que l’acné ?

Il faut comprendre par l’acné une maladie chronique de la peau qui apparaît surtout pendant l’adolescence, plus précisément lors de modifications hormonales. Elle agit sur les glandes appelées « follicules pilosébacés » Ces follicules sécrètent du sébum à la racine du poil, dont le rôle est de protéger la peau.  Le fonctionnement de ces follicules est tel qu’ils sécrètent le sébum de manière exagérée. Cela crée un dysfonctionnement dans la synthèse de la kératine. Cette excessivité dans la sécrétion du sébum entraîne la dégradation des pores de la peau et la survenance :
  • de points noirs (comédons ouverts)
  • points blancs (comédons fermés ou « microkystes ») ;
La présence d’une pile appelée Propionibacterium acnes peut rendre ces points blancs enflammés. Ainsi, ils se transforment en « boutons » rouges non purulents.  Ils peuvent également devenir des « boutons » visiblement plus remarquables et généralement douloureux, enfuis dans la profondeur de la peau, jusqu’aux nodules.

Comment se manifeste l’acné ?

Du visage aux épaules, en passant par le dos et la face antérieure du thorax, nombreuses sont les zones où se manifeste principalement l’acné. Et il est possible que ces diverses manifestations se présentent chez un même individu. Cette maladie peut générer de véritables problèmes psychologiques et compromettre la qualité de vie du patient. Ce, grâce à plusieurs pathologies plus ou moins graves comme :
  • Les troubles d’humeur
  • La dépression
  • L’altération de la personnalité de l’individu
  • Les difficultés relationnelles
Au pire des cas, l’acné est capable d’optimiser la formation de lésions cicatricielles pouvant entraîner, lorsque le stade est évolué, un aspect grêlé du visage. D’autant plus que tout le visage est atteint par le mal.

Quels sont les moyens de traiter l’acné ?

Nombreux sont les éléments qui concourent au traitement de l’acné. Ils sont multiples et variés, et relatifs à la sévérité de la maladie, du risque cicatriciel et du retentissement psychosocial. 

Acné non sévère : traitement local

Lorsque la maladie est dans son premier stade d’évolution, il faudra opter pour un traitement local, principalement axé sur les crèmes ou gels. Dans ce cas, deux types de molécules sont proposés : le peroxyde de benzoyle et les rétinoïdes.

Acné moyenne à sévère : traitement

Lorsque les symptômes de l’acné s’intensifient en créant des traumatismes, c’est que la maladie est à un niveau un peu sévère. Pour cela, il faut opter pour le traitement local, mais en combinaison avec une antibiothérapie. Ce dernier comprend la doxycyline ou la lymécycline que vous prendrez par voie orale pour être sûr de ressentir les effets rapidement.

Acné très sévère : traitement

Lorsque le mal atteint un degré de sévérité excessive, les symptômes deviennent plus manifestes, produisant des douleurs chroniques ainsi que des taches noires au visage et sur le corps. Dans ce cas également existe un risque cicatriciel considérable. Le traitement local n’a pas de place ici. Seuls les services d’un professionnel de santé sont conseillés. Il pourra en effet vous prescrire d’emblée de l’isotrétinoïne.  Très connu dans le commerce sous l’une de ses anciennes appellations de Roaccutane®, cf. Question supra, il s’agit d’un médicament très efficace pour traiter l’acné très sévère. Par ailleurs, pour un meilleur suivi du traitement, les préférences des personnes atteintes ne doivent pas être banalisées. Le médecin doit y accorder beaucoup de crédit.

Quelles sont les spécificités des traitements de l’acné ?

Les traitements de l’acné possèdent plusieurs spécificités qui méritent d’être élucidées. En effet, à l’exception de quelques cas traités par l’isotrétinoïne, ces traitements ne sont pas destinés à guérir l’affection. Ils visent simplement à limiter ou à atténuer les symptômes énumérés ci-dessus. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de continuer un traitement local après avoir obtenu une rémission. Ce faisant, vous vous épargnez du risque de la survenue d’une récidive. En plus, aucun des traitements contre l’acné ne fait preuve d’efficacité dans l’immédiat. Après application, il faudra patienter quelques semaines avant de commencer à ressentir les effets. Aussi, la durée du traitement ainsi que les modifications pouvant s’y ingérer dépendent du niveau de gravité de la maladie et des éventuels problèmes vécus par le sujet lors du traitement. Toutefois, si après 3 mois de traitement local bien suivi, il n’y a pas de signes d’amélioration, il est possible de modifier ou d’augmenter le dosage. Vous pouvez par exemple augmenter la dose de crème, le nombre et la concentration d’administration.  Vous pouvez également introduire en complément alimentaire local une antibiothérapie par voie orale. Pour les femmes enceintes, il est proscrit d’utiliser l’isotrétinoïne au risque d’exposer le fœtus à des problèmes de malformations.   
CategoriesMaladies dermatologiques

Comment venir à bout de l’Eczéma ?

Parfois, la peau est confrontée à des démangeaisons de tout genre. Il est donc difficile à toute personne d’identifier clairement la cause de ce phénomène. Mais le phénomène de démangeaison le plus courant est néanmoins l’eczéma. Cette affection touche les êtres humains sans limites. Découvrez au travers de cet article comment venir à bout de cette affection.

Qu’est-ce que l’Eczéma ?

L’Eczéma est une affection qui se présente sur la peau tout en donnant naissance à des lésions et à des démangeaisons. Elle reste une maladie de la peau qui peut survenir sur la peau de toute personne à tout âge. Ainsi donc, les enfants tout comme les adultes peuvent souffrir de l’Eczéma. Mais, il est important de noter que l’Eczéma n’est pas une affection mortelle, car il touche les bébés comme les adolescents. En outre, il est tout à fait possible de guérir cette affection en suivant certains traitements.

Quels sont les symptômes relatifs à l’Eczéma ?

Lorsque l’Eczéma apparaît sur la peau, il se distingue des autres affections cutanées. Ainsi, il est facile de distinguer l’Eczéma des autres affections grâce à ces symptômes :
  • la présence des plaques rouges sur la peau provoquant une démangeaison
  • toute rupture des vésicules issues des grattages
  • la présence des croûtes ne faisant aucune cicatrice.
Toutefois, chez les bébés, les symptômes de l’eczéma se remarquent par les troubles de sommeil lié à la démangeaison de leur peau. De plus, on note les traces d’écorchures et la sécheresse de la peau des bébés. Mais, pour reconnaître de façon définitive l’eczéma chez les bébés, le front, le menton et la joue sont les trois zones souvent ciblées. De même, l’eczéma peut être localisé dans le cou ou le crâne des bébés. Par ailleurs, la présence de l’eczéma chez les adultes est beaucoup plus remarquable sur la peau du poignet ou parfois les oreilles. De même, il est possible de les retrouver sur les pieds ou sur la peau du visage.

Quelles sont les causes de l’Eczéma ?

Deux phénomènes sont à la base de la présence de l’affection cutanée chez plusieurs personnes.

Le phénomène héréditaire

L’eczéma peut apparaître chez les nouveau-nés en raison de l’hérédité. En effet, les ascendants porteurs de cette allergie peuvent la transmettre à leur descendance lorsque l’affection est dominante. Dans le cas de la récessivité de l’affection, la probabilité ou le risque d’affection est nul. Il est donc vérifié que certaines personnes souffrant d’eczéma l’ont eu non pas par contamination ou allergie, mais par transmission du gène. Par conséquent, l’eczéma peut être le résultat d’un gène portant l’affection. 

Les anomalies de contact

Si une affection n’est pas héréditaire, alors, elle peut apparaître par un mécanisme non considérable de tous. Ainsi, on peut noter la présence de l’eczéma au travers des vêtements et autres accessoires de lingerie. De plus, l’eczéma peut apparaître suite à l’usage de certains produits cosmétiques pouvant créer des allergènes.

Quelles sont les deux formes d’Eczéma ?

Bien qu’étant une affection cutanée, l’Eczéma se présente sous deux formes.

L’Eczéma atopique

Cette forme d’affection cutanée se traduit généralement par la sécheresse de la peau et la présence des rougeurs entraînant de fortes démangeaisons. En outre, elle est marquée par l’apparition de vésicules dans la bouche et sur le dos de la main. Ainsi, lorsqu’il est mal soigné, il donne naissance à l’anxiété et aux troubles du sommeil.

L’Eczéma de contact

Cette deuxième forme d’affection survient par la réception rétroactive des produits irritants. Ayant les mêmes symptômes comme l’eczéma atopique, cette affection provoque des allergènes. Ces allergènes peuvent provenir des activités secondaires comme la coiffure ou les travaux dans certains bâtiments de construction.

Quels sont les aliments à éviter en cas d’Eczéma ?

Parfois, l’apparition de l’eczéma peut être due à certaines alimentations. De même, en souffrant de l’Eczéma, certains aliments sont à éviter afin d’éviter la prolifération de cette affection. Alors, il est judicieux d’éviter certains aliments comme :
  • le lait de vache
  • les poissons
  • les fruits et légumes
  • l’arachide.
Lorsque vous mettez un point d’honneur sur le respect de ces interdits en cas d’Eczéma, vous pouvez diminuer la prolifération de ce dernier. Toutefois, il est important d’arrêter l’allaitement d’un bébé qui a déjà six mois. Cela permettra à votre bébé de ne pas développer les symptômes de l’eczéma.  Après la coupure de l’allaitement, vous pouvez attendre une année avant de commencer par lui procurer une alimentation riche en protide et en oléagineux. Cependant, lorsque vous souffrez de l’Eczéma, il est important de prendre soin de votre alimentation, car elle pourra avoir un impact sur votre santé. Certains aliments peuvent conduire à une dégradation des parois et entraîner la prolifération de l’Eczéma.

Comment se débarrasser de l’Eczéma ?

Pour se débarrasser de l’Eczéma, il est important de faire recours à un professionnel de la santé afin de connaître l’étendue de l’affection. Par la suite, prendre en compte la plupart des traitements qui seront proposés. Toutefois, l’élimination de l’Eczéma se fait à base d’une crème ou d’une pommade communément appelée le dermocorticoïde. Il vous suffit de l’appliquer chaque matin et chaque soir afin de faire disparaître les lésions. En outre, vous pouvez suivre des traitements de biothérapie lorsque les pommades ou les crèmes échouent. De même, il est possible de se débarrasser de l’Eczéma par un traitement de fond assigné à l’hydratation. Ce traitement altère les inflammations et régénère les parties du corps touché par l’Eczéma.
CategoriesMaladies dermatologiques

Le zona : Qu’est-ce que c’est et comment s’en débarrasser ?

Chaque année encore, de nombreux enfants contractent la varicelle ; presque tous les enfants sont touchés à un moment ou à un autre. Mais ce n’est pas si grave que ça, car la varicelle est relativement innocente et une fois qu’on l’a eue, on ne peut pas l’attraper une deuxième fois. Cependant, lorsqu’un enfant a été touché par la varicelle, il peut tomber malade à nouveau, plus tard. Le virus peut se loger dans la peau (il est alors dit ‘latent’), sans qu’on s’en rende compte. La maladie qu’on peut attraper à cause de cela est le zona. Dans cet article, vous pouvez lire tout ce que vous devez savoir sur le zona. Qu’est-ce que le zona ? Comment l’attrape-t-on ? Et surtout, que faire pour s’en débarrasser ?

Qu’est-ce que le zona ?

Commençons donc par le début. Qu’est-ce que le zona ? Le zona est une infection virale qui peut causer une éruption cutanée douloureuse. Bien que le zona puisse se produire n’importe où sur le corps, il se présente habituellement sous la forme d’une simple bande de cloques ou de vésicules qui se forment en hémi-ceinture du côté gauche ou droit de la taille. Parfois, le zona peut se manifester autour d’un œil ou sur un côté du cou ou du visage. La particularité de cette affection cutanée est qu’elle se limite à un seul côté du corps, ce qui permet de la reconnaître plus facilement. Vous pouvez bien sûr contacter votre médecin ou une Clinique des MST si vous voulez avoir la certitude qu’il s’agit bien d’un zona.

Qu’est-ce qui cause le zona ?

Le zona est causé par le virus de la varicelle et du zona. Le virus varicelle-zona (VZV) fait partie d’un groupe de virus appelés les herpèsvirus, ce sont ces mêmes virus qui sont responsables des boutons de fièvre ou de la varicelle. Le virus qui cause la varicelle et le zona n’est pas exactement le même que celui qui cause l’herpès génital, ce dernier étant une maladie vénérienne sexuellement transmissible que l’on contracte lors de rapports sexuels.

L’infection dans le corps

Après avoir eu la varicelle, le VZV se loge dans le tissu nerveux au niveau de la moelle épinière et du cerveau. Cependant, le virus reste inactif ou latent, ce qui veut dire qu’on ne le remarque pas du tout (cela ne provoque aucun symptôme ou souci de santé). Plusieurs années après, le virus peut tout à coup redevenir actif et déclencher le zona. Cependant, toutes les personnes qui ont eu la varicelle ne souffrent pas du zona. La cause du zona n’est pas encore très claire. Il est possible que le zona soit causé par un système immunitaire affaibli par le vieillissement. Le zona est d’ailleurs plus fréquent chez les personnes âgées et chez les personnes dont le système immunitaire est déjà fragile de base, par exemple par le diabète, la prise chronique de cortisone, l’infection par le VIH, le cancer, … Bien qu’il ne s’agisse pas d’une affection mettant la vie en danger, le zona peut être très douloureux. Mais heureusement, nous sommes en mesure de vous proposer un médicament qui vous aidera à vous débarrasser rapidement du zona.

Les symptômes du zona

Les symptômes du zona ne sont souvent ressentis que sur une petite zone du corps. Les symptômes sont les suivants:
  • Douleur, sensation de brûlure ou picotements au niveau de l’éruption cutanée (pouvant arriver avant l’apparition des vésicules)
  • Sensibilité de la peau au toucher
  • Eruption cutanée rouge, persistante
  • Des vésicules humides qui peuvent s’ouvrir et qui provoquent la formation de croûtes
  • Prurit (démangeaison de la peau)
La douleur est habituellement le premier symptôme qui se produit, et pour certains, cette douleur peut être très intense. Selon la localisation de la douleur, on peut parfois la confondre avec des plaintes pulmonaires ou cardiaques. Certaines personnes souffrent de douleurs sans jamais vraiment présenter d’éruption cutanée, ce qui complique évidemment le diagnostic. Dans ce cas-là, il est toujours recommandé de s’adresser à un médecin généraliste ou à un spécialiste. En cas de douleur et vésicules autour de l’œil et au niveau du visage, il faut également consulter un médecin rapidement.

Lá solution pour le zona

On peut choisir d’aller voir son médecin traitant pour que celui-ci vous prescrive une pommade, mais il y a une alternative bien meilleure. Il existe plusieurs remèdes que vous pouvez acheter sur Internet. Vous n’avez donc plus besoin de consulter un médecin. Pour beaucoup de gens ceci est très pratique, car ils ne se sentent pas toujours très à l’aise au cabinet du médecin. Les deux médicaments les plus connus pour le traitement du zona sont actuellement le Famciclovir et le Zovirax. Pour vous faciliter la tâche, nous décrivons brièvement ces médicaments ci-dessous, histoire que vous sachiez à quoi vous attendre :
    • Famciclovir – Le Famciclovir est considéré un bon médicament pour la lutte contre les herpèsvirus. Comme vous avez pu le lire, le zona fait partie des infections causées par les herpèsvirus, ce qui fait du Famciclovir un excellent moyen de les traiter. Il est particulièrement indiqué pour les personnes qui souffrent d’un déficit de leur système immunitaire. Si ce produit est appliqué tôt, vous pouvez guérir le zona dans les meilleurs délais.
    • Zovirax – Le Zovirax est le deuxième traitement contre le zona. Il est indiqué pour la quasi-totalité des infections causées par le virus de l’herpès. Outre le traitement du zona, il convient également pour le traitement des boutons de fièvre. Vous pouvez obtenir ce produit sous forme de comprimés, mais il existe également sous forme de comprimé effervescent ou sous forme de pommade. Cela vous permet de vous servir du produit comme vous le souhaitez.
Le zona est une affection particulièrement désagréable. Toutefois, il n’est pas impossible de s’en débarrasser. Grâce à un certain nombre de médicaments que vous pouvez obtenir ici – sans avoir besoin d’une ordonnance – il est au contraire assez facile de traiter le zona. Si vous souffrez de symptômes très graves, nous vous conseillons toujours de contacter un médecin le plus rapidement possible. Par exemple, quand vous présentez des symptômes pouvant évoquer une grippe grave ou une crise de migraine sévère. Heureusement, cela n’arrive que très rarement. Il y a donc de fortes chances que vous puissiez vous débarrasser aisément de votre zona, grâce à ces traitements.
Add to cart