Allergie au pollen

Les pollens et les moisissures peuvent provoquer des symptômes d’allergie et d’asthme, et vous devez savoir à quoi vous êtes allergique afin de pouvoir traiter au mieux vos symptômes. Beaucoup de gens se réjouissent du printemps avec son temps plus chaud, ses journées plus longues et l’éclosion des fleurs et des arbres. Cependant, pour les plus de 26 millions de personnes souffrent de rhinite allergique, y compris d’allergies au pollen, cette saison peut être pleine de misère.

Qu’est-ce que le pollen ?

Le pollen est une substance poudreuse très fine, généralement de couleur jaune. Il est généré dans une structure située à l’extrémité de l’étamine (la partie reproductive mâle de la fleur) appelée anthère et son but est de féconder d’autres plantes de la même espèce. Pour que la pollinisation ait lieu, les grains de pollen doivent être transférés de l’anthère au stigmate femelle d’une autre plante. Ce processus crée des graines contenant des informations génétiques pour une nouvelle végétation. Le pollen tombe et se propage surtout au printemps, en été et en automne. Vous avez peut-être remarqué cette substance jaune et poudreuse qui recouvre votre voiture. Les principaux coupables sont les herbes, les arbres et les mauvaises herbes, dont le pollen est petit, léger et sec, et donc facilement dispersé par le vent. En revanche, les plantes aux fleurs aux couleurs vives (comme les roses) ont un pollen gros et cireux qui est transporté entre les plantes par les abeilles et d’autres insectes pollinisateurs.

Symptômes d’une allergie au pollen

Les allergies se produisent lorsque des protéines hydrosolubles inoffensives libérées par le pollen pénètrent dans les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche. Si vous êtes sensible aux allergies, votre système immunitaire confond le pollen avec des germes envahissants. Votre organisme déclenche un processus complexe au cours duquel il produit des substances chimiques telles que l’histamine pour irriter les nerfs, ce qui entraîne des démangeaisons et des éternuements dans le but d’expulser le pollen. Les symptômes de l’allergie au pollen varient d’une personne à l’autre. Vous pouvez avoir des crises d’éternuements. Cette réaction apparemment ennuyeuse aide à expulser physiquement le pollen de votre organisme et sert également de signal d’alarme pour vous indiquer que le taux de pollen est élevé et que vous devez quitter la zone si possible. En plus des éternuements, vous pouvez rencontrer d’autres problèmes au niveau du nez et des yeux. Pour en savoir plus sur ces symptômes, consultez notre page Comprendre les symptômes d’allergie.

Traitement d’une allergie au pollen

La bonne nouvelle ? Il existe de nombreuses façons de gérer et de traiter les allergies au pollen.

Vérifiez les prévisions de pollen

Si vous pouvez essayer de deviner l’intensité des chutes de pollen à partir de la météo et de l’heure de la journée, vous pouvez également vous tourner vers Internet pour déterminer les prévisions de pollen. Consultez notre rubrique médicinale pour traiter ces allergies.

Planifiez votre temps à l’extérieur

L’une des meilleures façons de gérer une allergie au pollen est d’éviter autant que possible l’exposition au pollen et de sortir lorsque les comptes de pollen sont les plus bas. Toutes les personnes allergiques savent que la quantité de pollen qui tombe varie selon la saison. Cependant, le temps peut également l’affecter. Les journées sèches, venteuses et chaudes peuvent entraîner le pollen sur de longues distances. En revanche, vous pouvez trouver un soulagement lorsque le temps est humide et pluvieux, car le pollen a plus de chances de rester sur le sol lorsqu’il est humide. Les journées sans vent peuvent également être meilleures, car le pollen ne se propage pas aussi facilement lorsque l’air est calme.

Envisager des médicaments et autres remèdes

Avec quelques efforts, la plupart des personnes allergiques peuvent réduire leur exposition au pollen, mais il est très difficile de l’éviter complètement. C’est là que les médicaments et autres traitements entrent en jeu comme le Rhinolast. Les antihistaminiques peuvent aider à gérer de nombreux symptômes d’allergies tels que les éternuements, l’écoulement nasal et les démangeaisons oculaires en bloquant les effets de l’histamine libérée par le système immunitaire hyperactif de la personne allergique. Les décongestionnants peuvent également vous aider à vous sentir mieux en soulageant la congestion. Prendre soin de ses sinus peut également contribuer à réduire les allergies au pollen. Utilisez des vaporisateurs nasaux salins pour garder votre nez humide et un pot Neti ou une bouteille à pression pour évacuer le pollen. Pour les personnes qui ont essayé d’éviter le pollen, de prendre des médicaments et des remèdes maison mais qui souffrent toujours, les injections contre les allergies peuvent être utile. Avec ce traitement, un allergologue peut administrer une série d’injections avec des quantités progressivement croissantes de pollen ou d’un autre allergène pour modifier la réponse du système immunitaire et réduire ainsi les symptômes, c’est le cas du médicament Cétirizine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Add to cart